Conformité clonale de l'hévéa : Misathev

Last update: 24 janvier 2014

Identifier avec précision les clones d'hévéa pour une multiplication végétative de qualité.

Contexte

Depuis un siècle, les variétés clonales d’hévéa sont multipliées par greffage sans véritable moyen de contrôle de la conformité génétique du matériel végétal. La reconnaissance des arbres ou de leurs graines au champ intervient trop tard après les éventuelles erreurs. La reconnaissance visuelle des plants en jardin à bois est très approximative et le plus souvent pas efficace. Une reconnaissance par isozymes avait montré son efficacité mais elle supposait la présence d’un laboratoire sur chaque site de plantation du fait de la fragilité des enzymes concernés. Le développement des marqueurs génétiques moléculaires de type microsatellite permet désormais l’analyse en laboratoire central à Montpellier (France) de folioles envoyées par la poste de n’importe quelle partie du monde, et une fourniture de résultats indiscutables dans un délai d’un mois.

Objectif

L’objectif principal de la méthode Misathev est de tester l’identité génétique des unités de jardins à bois de greffe (JB) fournissant les bourgeons utilisés pour la production des plants greffés en pépinière. Ce testage est réalisé sur un petit nombre de souches de façon à détecter les erreurs éventuelles. Un JB peut être totalement non conforme, c'est-à-dire constitué d’un autre clone que le clone supposé, ou pollué par la présence de souches d’un autre clone en mélange avec le clone supposé. Lorsqu’une erreur est détectée, des analyses complémentaires permettent de préciser la nature et l’importance de l’erreur. Du fait de son coût, la méthode ne permet pas de tester toutes les souches d’un JB en vue d’arracher les souches non conformes (épuration). En revanche, elle permet d’identifier et de certifier des souches conformes pour reconstituer un JB conforme et pur.

Méthode

On prélève une foliole pour chaque souche testée. Après séchage léger à température ambiante, les folioles sont mises dans des enveloppes portant mention de l’identité des souches et expédiées au Cirad. A la réception, les échantillons font l’objet d’une extraction d’ADN, d’une amplification PCR pour les 8 marqueurs microsatellite (ou SSR : Simple Sequence Repeat) utilisés dans la méthode Misathev, puis d’une séparation des allèles par électrophorèse capillaire permettant de mesurer la longueur de chacun des deux allèles des 8 marqueurs. Pour chaque échantillon, on récolte donc un profil génétique constitué de 8 couples d’allèles qui est comparé à une collection de plus de 1200 profils représentant sans doublon la plupart des clones d’hévéa connus. La théorie et l’expérience montrent que la précision des mesures d’allèles est excellente, parfaitement répétable et indépendante de tout effet d’environnement.

Avantages

L’efficacité de la méthode Misathev repose principalement sur la qualité de la collection de profils génétiques de référence constituée par le Cirad pour l’hévéa et régulièrement augmentée de nouveaux profils. La méthode évite tout investissement des plantations en matériel et compétences. Elle permet la réalisation sur chaque plantation d’un véritable contrôle de qualité du processus de multiplication végétative des variétés clonales d’hévéa.

Les opérations de contrôle de la conformité clonale des jardins à bois d'hévéa basé sur la méthode Misathev est proposée par l'unité en collaboration avec l'UMR Agap du Cirad qui est à l'origine de sa mise au point de la technique.

Last update: 24 janvier 2014

Cookies de suivi acceptés